C’est parti. C’est reparti.
Le début d’une saison, c’est toujours plein de doutes et de questions. Quel est notre niveau de compétition ? La préparation aura-t-elle été efficace ?
L’effectif n’a pas été épargné et c’est une inquiétude supplémentaire évidemment.
Reconstruire.
Plein de paramètres à aligner pour résoudre l’équation posée chaque mois de septembre.
Avec un objectif : faire de notre mieux en associant état d'esprit, jeu et plaisir.

Huit filles sur la feuille. D’avis de nombreux coaches c’est le nombre « confortable » pour aborder un match. C’est en tout cas bien mieux que 7, nombre qui offre moins de solutions tactiques et où les fautes, la fatigue, peuvent vite poser problème.
Et 7 on a bien failli s’y retrouver après une semaine mouvementée.
Elise, non qualifiée malgré un dossier déposé dans les temps. 9 jours pour obtenir le droit de jouer. Méthodes du passé à l’époque où un mail fait le tour de monde en quelques secondes.
Rageant. Mais quoi dire de plus.

Du coup prise de contact la veille du match avec Evelyne, qui accepte de venir renforcer le groupe. Ouf ! et merci… 

Début de match poussif. On est à court de compétition et il faut remettre en route.
Rochefort s’en sort un peu mieux. Tout juste et 2 fois plus en même temps. Bizarre… et pourtant 4-8 pour les Maritimes.
Bon… ce n’est pas brillant. C’est même très pâlichon comme basket. Y’a pas grand-chose qui fonctionne et l’écart est presque… encourageant.

2ème ¼ temps. La crispation nous lâche un peu.
Même si on ne concrétise pas même le 1/4 de ce que l’on tente, les intentions sont là. Les fautes provoquées et les LFs marqués nous font recoller au score.

16-12 pour Jarnac et 20-20 à la pause. Et y’a vraiment que le score qui fait 20 sur 20. 

Dans ce match à couteaux tirés, il ne faut rien laisser au hasard, rien laisser.
Tout est important… une balle qui traine, un rebond non contrôlé, une passe mal assurée…
Et c’est l’effort de toutes qui est nécessaire, les rotations doivent fonctionner.
Le passage en zone permet de gérer nos fautes et oblige Rochefort à se réadapter.

Suffisant pour passer devant. Oh de peu ! Je ne crois pas de toute façon que l’écart ait été favorable de plus de 4 pts pour l’une ou l’autre équipe.
Mais c’est le signe que ce match, malgré nos inconnues, malgré les aprioris défavorables, on pourrait bien aller le chercher. D’autant que si les filles sont dominées en taille, en physique, nous tenons largement la comparaison d’un point de vue condition physique. C'est différent et c’est important.
14-13 et 34-33 pour les Jarnacaises à l’attaque du dernier 1/4 temps.

Le niveau de jeu ne décolle pas. On est dans du basket de tranchées. C’est lourd.
Presque aussi lourd que le temps orageux qui arrose l’extérieur du Cosec… et un peu l’intérieur aussi !
J’ai déjà anticipé pour revenir en fille à fille. Non pas que Rochefort soit vraiment dangereux alors sur zone mais notre intensité défensive est à la baisse… et ça il n’en est pas question…
 

10 dernières minutes à la bagarre. Score étriqué. Jeu étriqué.
Rochefort prend les devants en début de 1/4 temps. 
Mais on s’accroche comme on s’est accroché tout au long de la rencontre. Et on repasse devant…
2 pts puis 4 pts d’avance. Et à 1 point la minute en moyenne sur ce match, cela vaut cher !
On pourrait alors se mettre à l’abri. On a les occasions pour. Mais on échoue sur des actions faciles, on fait des bêtises sur la gestion du temps et Rochefort à coup de LFs à l’opportunité de venir nous souffler le match.
Echec et buzz de fin.

44-42 score final après un dernier 1/4 tps remporté 10 à 9.
On serre les poings… mais cette fois c’est de satisfaction.
Que ce fut dur ! Comme tout a été trop souvent approximatif et bafouillé : un vrai match de reprise dans toute sa « splendeur ».
Mais on en ressort avec les 2 pts de la victoire, avec notre cœur et notre solidarité, notre volonté collective et notre capacité à se mobiliser ensemble.
Tout cela est toujours là, ancré, intact… et c’est la base de tout.

On ne s’attend pas à une saison facile. Alors commencer par une victoire à la maison face à une équipe concurrente pour le podium la saison passée, dans l’état actuel des choses, c’est bon à prendre.
Très bon même.
 

Pts : Mathilde T 12, Liloune 11, Débo 8, Elisa 7, Solène 5, Mathilde F. 5, Evelyne et Tiffany.
Coach : Pat

Dimanche 6 Octobre : 1er déplacement, et le plus long en prime, à Argenton Les Vallées (79). Match à 15h30.