Si j’abordais le sujet dans le dernier CR de match, vous vous doutez bien que cela n’était ni anodin, ni totalement innocent.

La défaite.
Pour avoir un peu de background en coaching, je sentais bien qu’on n’allait pas tarder à la retrouver sur notre route.
Et c’est juste normal.

- D’abord parce que Montamisé présente une carte de visite qui devrait lui permettre de jouer un rôle intéressant cette année.
- Ensuite, il faut bien se l’avouer, nos 2 victoires en 2 matchs sont des résultats « heureux ». Attention je n’ai pas dit des résultats pas mérités, rien à voir, au contraire même. Mais quand tu gagnes de 2 et 3 pts coup sur coup avec des prestations en dent de scie et un collectif pas encore établi, tu sais très bien que le bilan pourrait être bien moins confortable. Il serait juste irréaliste et pas très honnête de penser le contraire.
- Enfin perdre fait partie de toute compétition. Ce n’est pas la fin du monde. Pour nous la fin d’une série tout au plus.

On doit apprendre de ses échecs… et garder la confiance en nos capacités, qui sont bien réelles.
D’autant que notre prestation fût loin d’être ridicule et que la fin aurait pu être, là aussi, plus «  heureuse ».
Et cela n’aurait pas été complètement immérité non plus…
Je suis logique ou pas !!? 

7-0. A l’image de Mathilde qui marque le 1er panier après un beau mouvement collectif, les Jarnacaises se sont installées en mode patronne sur ce début de match.
Les Poitevines sont prises à froid mais ne tardent pas à se remettre en s’appuyant sur leur secteur dominant, le rebond. 7-6.
Le jeu s’équilibre pour laisser les équipes quasiment dos à dos après 10 mn : 14-13 pour JSBB.

Le 2nd ¼ temps va être le meilleur pour les Charentaises. De la vitesse, de l’engagement… et une Débo sur tous les fronts. Notre énergie et notre investissement nous octroient un écart justifié au tableau d’affichage 31-25 après un ¼ temps remporté 17-12 et ponctué par un panier très longue distance de notre n° 8.
Malheureusement on a laissé un lourd tribut en nombre de fautes pour parvenir à nos fins. Tiff et Elise à 3 fautes après 20 mn de jeu, c’est tout de même un problème important.
Et la dépense d’énergie a elle aussi été coûteuse…

Tout cela ralentit notre progression, offensive notamment, et malgré l’envie et l’implication de toutes, la défense ne suffit pas à endiguer le retour des Poitevines.
Celles-ci s’imposent 9-15. Le score est de 40 à 40 avant de se lancer dans la dernière ligne droite. 

10 mn pour faire la différence… nos adversaires ne sont pas entamées physiquement et l’ultime ¼ temps va se jouer aussi sur l’aspect physique et la capacité à rester dense, lucide et efficace.
- Dense, en défense tout au moins, je pense qu’on a réussi à le rester.
- Lucide ? Pas vraiment, avec des choix souvent discutables sur le terrain …
- Quant à l’efficacité, elle nous a clairement échappé. Plus particulièrement en fin de ¼ temps.

Quand Montamisé nous passe devant après avoir été mené pendant 35 minutes, bien sûr on accuse le coup. C’est dur, mais après un petit moment de flottement on arrive à se relancer.
C’est une belle réaction des filles qui nous ont habituées à ses fins de match au couteau, soutenu par un public qui y croit à nouveau. Chaude ambiance !

Hélas, les actions qui suivront ne nous verront plus conclure nos mouvements. De près, de loin, plus rien ne rentre. On n’a pas grand-chose à se reprocher. On a tenté mais la finalité, le ballon qui fait swish dans le filet, n’est plus là. A l’inverse, les Poitevines ne rateront plus grand-chose et l’écart sera finalement le plus large en leur faveur au moment du gong de fin.
Un sévère 8-16 au dernier ¼ temps et 48-56 pour Montamisé au final.

Bien sûr, c’est toujours dur de mener une grande partie du match et de se faire coiffer dans les dernières minutes.
Mais c’est le sport. On n’a pas su conclure pour s’offrir au moins une chance de disputer le match jusqu’à son terme.
Manque de physique peut-être, manque de lucidité sans aucun doute.
Manque de réussite peut-être, manque d’adresse certainement aussi - 17 pts marqués en 2nde période, c’est clairement insuffisant.

Bon maintenant il n’y pas le feu au lac. Comme je le disais, on doit rester confiant et continuer à croire en notre groupe, qui est un groupe jeune et perfectible.
Une majorité de jeunes joueuses qui cette année ont plus de temps de jeu, doivent prendre plus de responsabilités à titre personnel, et plus de poids dans la construction collective.
Cela ne se fera pas en 1 jour. Il faut du temps, beaucoup de temps. Et il faudra composer avec une stabilité précaire de l’effectif, avec la présence en pointillé de Mathilde T. et l’indisponibilité confirmée de Marie sur blessure pour les prochaines semaines.

Mais l’équipe est là qui travaille, session après session, unie et dans une bonne ambiance.
C'est ce qu’il faut !! 

Pts : Débo 20, Elise 11, Liloune 10, Elisa 4, Mathilde 2, Tiffany 1, Solène, Aurélie et Marie.
Coach : Pat

DSC_0368a

Dimanche 20 Octobre, JSBB RF2 reste à Jarnac et reçoit Pouzioux (86) - à 14h au Cosec.
A suivre à 16h, l'équipe féminine B recevra Soyaux en championnat Excellence Départemental.
On attend des tribunes bien remplies pour ces 2 rencontres !!