La Municipalité Jarnacaise ou bien son Service des Sports marcheraient-ils sur la tête ?

Là, vous vous dites, ça y est, y'a encore Homoblogus qui pète un câble, avec la mauvaise humeur qui le caractérise…

Alors, je vous propose de lire le courrier officiel que nous venons de recevoir, ainsi que les autres associations sportives, en cliquant ci-après :
courrier_mairie ...... et revenez dans 5 mn.

Ca y est… vous avez bien lu… vous êtes sûr !!?
Ah oui… désolé… j’aurai dû vous demander de vous asseoir avant !! 

Or donc… voilà que nos élus locaux nous demandent d’assumer, en l’absence de l’employé municipal qui y est affecté à temps plein, l’entretien des sanitaires et des vestiaires que nous utiliserions.
C’te bonne blague !!

Si je résume, il est demandé à des bénévoles, qui par ailleurs remplissent déjà un rôle socio-éducatif fondamental au sein de la commune, de se substituer (toujours bénévolement) à un employé municipal, donc rémunéré à cet effet, pour entretenir des locaux… municipaux.
Pour peu que vous payez vos impôts à Jarnac, vous avez ce que j’appelle la complète : jambon-œuf-fromage, l’olive…  et le noyau bien sûr…
Et encore, l’histoire ne dit pas s’il faut fournir les serpillères, la lessive St Marc et les gants Mapa…
à moins qu’il nous faille l’inclure au coût de nos licences : « bon ben toi c’est 40 euros et un berlingot de javel… et toi ce sera 20 euros + un balai-chiottes… ah ben ouais je sais, t’as pas de bol !! »
Et attendez, parce que là on parle du sport, mais à quand le balayage des places de parking par l’automobiliste… ou bien le nettoyage des vitres de l’abri de bus par les voyageurs… heiiin !!? 

Bon ok je m’amuse et j’avoue, je pousse le bouchon un peu loin…
Mais là où ce courrier devient limite insultant pour les associations que nous sommes, c’est qu’il se veut on ne peut plus directif et soit-disant applicable de fait ; pas la moindre concertation ni même consultation… remarquez, j’ai bien ma petite idée du pourquoi !! 

Tout cela n’a évidemment pas de sens et ne peut pas s’appliquer.
Si nous veillons, c’est la moindre des choses, au bon usage et à la non-détérioration des locaux qui nous sont confiés, la Municipalité se doit d’assumer l’intégralité des tâches d’entretien. C’est de sa responsabilité, 52 semaines par an.

A elle de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour y parvenir, en interne avec ses employés municipaux, en externe le cas échéant avec des sociétés de nettoyage.
Le cas contraire serait ni plus ni moins qu’un aveu de faiblesse de sa part, et je ne peux me résoudre à penser qu’il en serait ainsi.