Décidément, il était écrit que les demandes de mutations exceptionnelles ne seraient pas couronnées de succès pour notre équipe Seniors Filles cette année : 2 refus en quelques semaines.

Il ne faut pas en vouloir aux décisionnaires : il y a des rêgles, des textes, et ils les appliquent.

J'en veux simplement au fait que ces rêglements existent en ces termes à notre petit niveau AMATEUR.

S'il y a une chose qui devrait régir l'obtention du droit à jouer à ce niveau, c'est le DROIT SIMPLE de pratiquer le sport que l'on aime.
A partir du moment où les deux Clubs sont d'accord, cela ne va pas changer la face du monde pas plus que celle de notre championnat AMATEUR dans lequel nous avons des prétentions limitées.
Si au moins le monde PRO montrait l'exemple, mais à voir la vitesse et la fréquence avec lesquelles les joueurs français ou étrangers passent d'un Club à un autre, j'ai l'impression que la fin justifie bien trop souvent les moyens, orthodoxes ou pas.

En attendant, 2 joueuses vont se retrouver privées de compétition pour 1 année... à moins qu'elles n'aillent voir du côté d'un autre sport.

Cela fait 2 ans qu'il n'y a pas de Championnat Départemental Féminin en Charente...
et les nombres de Club et de licenciés FILLES sont en chute constante.
Il me semble que l'on ne va pas dans le sens de l'histoire. 

Patrice, responsable Equipe Seniors Filles PER.